Si vous ne visualisez pas ce message, cliquez ici.
FAIRE UN DON*
NEWSLETTER
Janvier - Mars 2022


Les chiffres de janvier à mars 2022

73 signalements
273 personnes accompagnées dont 10 nouvelles personnes accompagnées
370 personnes touchées par 6 formations et interventions
L’ACTUALITÉ
Rencontre virtuelle des 2 & 3 mars : "Tolérance Zéro pour le travail des enfants, le travail forcé et la traite des êtres humains". 


Dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union
européenne, les 2 et 3 mars derniers ont été consacrés à un échange international réunissant six pays reconnus pionniers dans la lutte contre la traite par l'Alliance 8.7 : la France, l'Albanie, l'Allemagne, la Côte d'Ivoire, le Maroc et les Pays-Bas. Cette rencontre de haut niveau, organisée par le Secrétariat de l'Alliance 8.7 et le Bureau de Paris de l’Organisation Internationale du Travail, portait sur la thématique du travail des enfants, du travail forcé et la traite des êtres humains.


Coorganisé avec le CCEM, aux côtés de la Commission nationale consultative française des droits de l’Homme (CNCDH), du Secours Catholique-Caritas France, des ministères français du Travail, de l’Emploi et de l’Inclusion et de l’Europe et des Affaires étrangères , ce séminaire a réuni des représentants des Gouvernements, des institutions européennes et internationales ; des personnes accompagnées par le CCEM ; des ONG et partenaires sociaux des six pays pionniers de l’Alliance 8.7.
En savoir plus et voir la rediffusion
ÉVÈNEMENTS 
Projet SAVE :  lancement du réseau des avocats partenaires et transmission des connaissances
 
Au mois de février, l'équipe chargée du projet SAVE au Maroc est retournée sur le terrain afin d'échanger avec les partenaires et d’animer une première réunion d’information sur la création d’un réseau des avocats partenaires.

La réunion a rassemblé plus d’une vingtaine de personnes : dix avocats marocains pressentis pour travailler avec les partenaires SAVE, sept chargés de projet et membres des associations partenaires, une avocate du réseau partenaire français du CCEM et trois membres du CCEM

La réunion a permis aux cinq partenaires du projet d’identifier plusieurs avocats à solliciter pour défendre les victimes qu’elles ont repérées et qui ont souhaité déposer plainte. 

Par ailleurs, la collaboration entre le projet SAVE et les acteurs internationaux actifs sur la thématique de la traite des êtres humains au Maroc s’est intensifiée. Par exemple, le partenaire AVFM (Agadir) a coanimé une formation organisée par le Conseil de l’Europe à Rabat et la Commission nationale de lutte contre la traite, auprès d’étudiants en psychologie clinicienne de l’Université de Fès. D’autres collaborations de ce type sont à venir et suggèrent une reconnaissance accrue de l’expertise des partenaires SAVE est de plus en plus reconnue.

En savoir plus

 
Publication du 3e rapport du GRETA sur la traite des êtres humains
 
Dans son 3e rapport, le GRETA considère qu’il faudrait renforcer l'identification proactive dans des secteurs présentant un risque élevé de traite des êtres humains à des fins d'exploitation par le travail.

Le rapport recommande également d'intensifier les efforts visant à prévenir et détecter les cas de servitude domestique, et préconise une spécialisation accrue des forces de l’ordre et des magistrats sur la lutte contre la traite aux fins d’exploitation par le travail.

Publication parue le 18/02/2022

Lire le rapport
JUSTICE
 
Procès VDP
 
Grosse affaire de traite des êtres humains dans une association, impliquant 51 victimes, dont 18 accompagnées par le CCEM. Il s’agit de l’exploitation de personnes vulnérables par une association censée aider à leur intégration.

Le procès a nécessité deux journées d’audience, au vu du dossier. La première s'est tenue le 21 janvier, la seconde le 18 mars.

Lors de la première journée, le tribunal a entendu de nombreuses victimes. Le 18 mars, la défense a été entendue à son tour, avant les plaidoiries des avocats.

Le Parquet de Paris demande une peine de trois ans d’emprisonnement ferme assortie d’un mandat de dépôt pour le président de l’association. 

La décision sera rendue le 10 juin.

voir l'article ci contre
Procès du mois de février reporté
 
Le 8 février devait se tenir à la Cour d'Appel de Paris, le procès de l'artiste saoudienne, jugée pour traite des êtes humains dans une affaire d'esclavage domestique. 

Cependant, l'audience a été reportée au mois de Novembre prochain à la demande d'une des avocates de partie civile.

 
Les victimes ont besoin de votre soutien lors des audiences.

En France la Justice se rend en public.
Il est possible d’assister aux procès.
N’hésitez pas à venir.
Les procès à venir

- 6 avril 2022 : Cour d'Appel de Paris

- 28 avril 2022 : Cour d'Appel de Bourges

- 10 et 11 mai 2022 : Cour d'Appel de Reims 

- 24 mai 2022 : Tribunal Judiciaire de Tarascon 

- 5 juillet 2022 : Tribunal Judiciaire d'Epinal 

- 2 novembre 2022 : Tribunal Judiciaire de Bourges

- 14 novembre 2022 : Tribunal Judiciaire de Paris

- 28 novembre 2022 : Cour d'Appel de Paris
 
MÉDIAS 


Le CCEM au 20h de France 2
 
Le 23 février 2022, France 2 a diffusé un reportage sur l'esclavage moderne en France. Deux personnes victimes de traite des êtres humains, accompagnées par le CCEM, ont témoigné dans nos locaux, devant les caméras des reporters de France 2, ainsi qu'une avocate du réseau du CCEM.
 

Reportage de France 2 diffusé au JT de 20h
Regarder la vidéo
Trois ans de prison requis contre le dirigeant d’une association d’aide aux migrants accusé d’exploiter des sans-papiers

"Le fondateur de l’association Vies de Paris comparaissait à Paris pour traite des êtres humains, travail dissimulé et travail indigne. Cinquante-deux personnes se sont constituées parties civiles pour dénoncer l’exploitation qu’elles subissaient. [...]"

Le Parisien a publié le 20 mars, un article sur le procès Vies de Paris, ayant eu lieu le vendredi 18 mars.


Publication parue le 20/03/2022
Lire la suite de l’article

 
Des esclaves de maison en plein Paris exploitées par des familles du golfe Persique
 
"Alors que s'ouvre ce mardi le procès en appel d’une riche Saoudienne condamnée en première instance à trois ans de prison ferme, des travailleuses domestiques ont accepté de témoigner de leur calvaire quotidien. [...]"

L'Humanité a publié le 8 février un article sur le procès du mois, de l'artiste saoudienne, jugée pour traite des êtres humains. Cet article met en lumière les violences subies par les victimes et la charge de travail pendant la période d'exploitation.

Publication parue le 08/02/2022
Lire la suite de l’article
Le CCEM interviewé par des élèves de l'école Gambetta à Waziers
 
Ce trimestre, le professeur d'une classe de CM2 a créé un podcast pour le CCEM : étant intervenu à l'école Gambetta à Waziers, une salariée du CCEM a prêté sa voix, conjointement avec celle des élèves pour enregistrer le podcast et le diffuser dans le cadre du concours "la flamme de l'égalité".
 
Ecoutez ce podcast sur notre chaîne Soundcloud.
Le CCEM forme et informe
 
En 2022, les interventions du CCEM continuent : 

- Le 27 janvier, le CCEM est intervenu 
dans le cadre d'un colloque sur l'accompagnement des victimes de traite des êtres humains, organisé par l'association RUELLE (Relais Urbain d'Echanges et de Lutte contre L'Exploitation), conjointement avec l'OCLTI (Office Central de Lutte Contre le Travail Illégal). 

- Le 17 février, la présidente du CCEM, Sylvie O'Dy, est intervenue au Rotary Club de Boulogne-sur-Seine

- Le 14 mars, le CCEM est intervenu à l'Ecole Normale Sociale devant les étudiants de 2e préparant leur diplôme DEASS.

- Ce trimestre, deux interventions ont eu lieu dans des écoles primaires et une autre, en lycée.

 
Si vous souhaitez organiser une session de formation ou d’information, envoyez un e-mail à contact@ccem.org
Facebook
Twitter
Email
Retrouvez-nous sur le site: http://www.esclavagemoderne.org/

COMITÉ CONTRE L'ESCLAVAGE MODERNE
169bis Boulevard Vincent Auriol, 75013 PARIS
Tél. :
01 44 52 88 90
contact@ccem.org
 
Si vous souhaitez vous désinscrire de la newsletter, veuillez nous envoyer un e-mail à l'adresse ci-dessus.

* Vos dons sont déductibles à 66% de vos impôts : en faisant un don de 100€, la déduction fiscale est de 66€. Le don vous revient à 34€.