CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

S. (photo Marie Dorigny in Esclaves Encore)

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Revue de presse > 3 novembre 2015

Des migrants africains et asiatiques sont exploités dans des conditions inhumaines dans l'industrie de la pêche en Irlande

Après un an d'enquête dans le secteur de la pêche en Irlande, notamment de la crevette, The Guardian affirme que de nombreux sans-papiers, principalement originaires d'Afrique et des Philippines, d'Egypte et d'Inde travaillent dans les principaux ports irlandais, de Cork à Galway. Sous payés, privés de sommeil, travaillant jour et nuit sans jour de repos, ils sont sous payés et ne peuvent pas aller à terre comme ils le souhaitent.

Le quotidien décrit les conditions inhumaines réservées aux migrants, parlant d'"esclavage moderne": interdiction de descendre du chalutier, paie inférieure à la moitié du salaire minimum, privation de sommeil, travail de jour comme de nuit, aucun jour de repos, etc.

Une filière ferait venir ces clandestins par les aéroports de Londres et de Belfast, en Irlande du Nord avant de rejoindre l'Irlande par la route, en contournant les contrôles de l'immigration. Un pêcheur venu du Ghana explique par exemple qu'il a été recruté par un agent à Accra qui lui a promis, de lui trouver un travail à bord d'un chalutier en Irlande en lui faisant miroiter un salaire et la régularisation de sa situation...

pour en savoir plus lire l'article du Guardian

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias