CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

Affiche Europe unie contre l'esclavage

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Evènements > CCEM

Dans le cadre du projet européen Balkans ACT Now!, auquel participe activement le CCEM,  vient de sortir une application pour smartphones sous Android, Ban Human Trafficking destiné au jeune public. Grâce à ce jeu interactif, disponible en une dizaine de langues, on peut découvrir les différentes formes de traite des êtres humains. Le recrutement, l’exploitation, la libération des réseaux de traite et de leur emprise, le rétablissement des victimes et leur réintégration sociale y sont représentées  ainsi que les difficultés que soulève l'application des droits des victimes.
Son but: permettre aux internautes de discerner les dangers potentiels, en reconnaissant des situations similaires dans leurs vies quotidiennes, et apprendre ainsi à se protéger contre la traite.
Le projet Balkans ACT Nows, cofinancé par la Commission européenne et le Ministère des Affaires étrangères de France, prévu sur deux années (2013-2014),  visait, au moyen d'un partenariat entre des associations de l'Europe de l'Ouest (Comité Contre l'Esclavage Moderne, Accompagnement Lieux d'accueil Carrefour éducatif et social et Netherlands Helsinki Committee), et quatre Organisations Non Gouvernementales des Balkans (Partnership for Social Development (Croatie), IFS Emmaüs (Bosnie-Herzégovine), Open Gate - La Strada (République de Macédoine) et Astra (Serbie), à renforcer les capacités de la société civile associative de ces quatre Etats des Balkans en terme de plaidoyer et de méthodologie de coopération avec les autorités gouvernementales, pour optimiser la lutte contre la traite et l'exploitation des êtres humains et consolider le régime démocratique et l'état de droit. les trois partenaires de l'Europe de l'Ouest se sont employés à rédiger une Déclaration des Balkans pour la suppression de la traite et de l'exploitation des êtres humains. A ce jour elle a recueilli plus de 100 signatures d'associations qui visent un plaidoyer commun. L'application sur smartphone en est une des traductions. 
Bénédicte Bourgeois représente le CCEM dans ce projet
 

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias