CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

S. (photo Marie Dorigny in Esclaves Encore)

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Revue de presse > 27 mars 2014

Le crowdfunding contre l'esclavage des enfants.

La société 2D3D lance ce jeudi une campagne de "crowdfunding" pour le film "Iqba, un enfant contre l’esclavage". Ce véritable plaidoyer contre le travail des enfants est soutenu par Unicef France.

Répandu dans la musique ou l'édition, le « crowfunding » l'est beaucoup moins dans l'animation. En France, la société angoumoisine 2D3D innove en lançant une campagne de financement participatif pour son prochain long-métrage animé, « Iqbal, histoire d'un enfant qui n'avait pas peur ».

Comment ça marche ? 2D3D a choisi Ulule, premier site européen de crowdfunding, pour présenter "Iqbal" et collecter une partie du financement de la version française du film. Tout le monde peut abonder, à la hauteur désirée. En fonction du niveau de don, les contributeurs sont rétribués sous la forme de contreparties variables, de l'affiche du film au DVD ou à la visite des studios de 2D3D, berceau de la fabrication du long-métrage.( .....) 2D3D peut compter, en plus, sur un partenaire de choix. L'Unicef a pris fait et cause pour le film du studio angoumoisin. "5 % des contributions des internautes seront reversées à l'Unicef", annoncent Malika Brahmi et Florent Mounier. Le partenariat a du sens : le héros du film, Iqbal, jeune Pakistanais exploité par un fabricant de tapis, est un symbole fort de la lutte contre l'esclavage des enfants. "Cela fait longtemps que l'on s'intéresse à l'histoire d'Iqbal", raconte Florent Mounier. "Le film que nous voulons fabriquer est adapté du roman de Francesco d'Adamo, “Iqbal, un enfant contre l'esclavage”.

Lire l'intégralité de l'article sur le site de Sud-Ouest


0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias