CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

S. (photo Marie Dorigny in Esclaves Encore)

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > A l'affiche > GB ministre anti esclavage

Une première mondiale : la Grande Bretagne se dote d'une nouvelle secrétaire d'Etat chargée de la lutte contre l'esclavage moderne et le crime organisé, rattachée au ministère de l'Intérieur.

Jusque là quelques pays, comme les Etats Unis et la Suède, s'étaient simplement dotés d'ambassadeurs at large pour porter cette lutte. La nomination de Karen Bradley le 8 février 2014 à un poste gouvernemental consacré à la lutte contre la traite des êtres humains et les formes contemporaines d’esclavage intervient alors que le Parlement britannique est en train de se pencher sur une future loi contre l'esclavage moderne. Les auditions sont en cours à Westminster. 

En 2013, Le NRM, un système mis en place par le gouvernement britannique auprès des autorités et des associations pour estimer le nombre de victimes potentielles des formes d'esclavage moderne - prostitution, servitude domestique, travail forcé, mariage forcé et esclavage pour dettes -  a donné le chiffre de 1746 personnes concernées dont deux tiers de femmes et un quart d'enfants.

Depuis sa nomination auprès de Theresa May, ministre de l'Intérieur, Karen Bradley a pris une première mesure: le déploiement de douaniers spécialisés dans la détection de victimes d'esclavage moderne dans les aéroports britanniques, portes d'entrée de la traite des êtres humains.

voir les BBC News

1 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
testy
21 mai 2014 @ 11:51
Et en France on attend toujours le plan de lutte contre la traite des êtres humains
le partenaire des médias