CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

Affiche familles d'accueil

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Revue de presse > 17 février 2014

A Vienne, à l'OSCE, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a exhorté lundi à Vienne la communauté internationale à intensifier la lutte contre la traite d'êtres humains. Elle a souligné l'importance de la coopération internationale pour lutter contre ce fléau.

«Nous ne pouvons jamais fermer les yeux sur le trafic des êtres humains», une problématique qui est «bien plus large qu'un 'simple' problème de prostitution», a déclaré la conseillère fédérale dans une intervention prononcée à l'ouverture d'une conférence de deux jours sur le sujet organisée par l'OSCE et le Conseil de l'Europe.

«La traite des êtres humains est un phénomène mondial, que seule une coopération étroite de tous les acteurs concernés permettra d'éradiquer», a-t-elle ajouté.

Groupe de travail commun

Simonetta Sommaruga a cité en exemple la coopération qu'entretiennent la Suisse et la Roumanie au sein d'un groupe de travail commun. Les membres de ce groupe ouvrent notamment à la mise en réseau des forces de police et s'investissent dans la protection des victimes, en améliorant les conditions de travail d'organisations locales qui viennent en aide aux victimes rentrant en Roumanie, a précisé le Département fédéral de justice et police (DFJP) dans un communiqué.

La conseillère fédérale a également insisté sur l'importance d'une collaboration étroite entre tous les acteurs concernés au niveau national «pour identifier les victimes de la traite des êtres humains et les amener à témoigner contre les auteurs de ces crimes», précise le communiqué.

Renforcer l'aide aux Roms

La situation actuelle dans 30 pays a été évaluée dès le début de la conférence, organisée par la présidence suisse de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et la présidence autrichienne du Conseil de l'Europe.

«Nous avons certes fait des progrès, mais des défis considérables nous attendent encore», a souligné le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thorbjörn Jagland. Les Roms sont toujours particulièrement touchés. L'aide qui leur est accordée se doit d'être renforcée, a ajouté Thorbjörn Jagland.

Près de 21 millions d'humains

Une collaboration améliorée avec des sociétés privées pourrait contribuer à identifier les trafiquants d'êtres humains. La mise en réseau avec les organisations non gouvernementales (ONG), ainsi qu'une formation adaptée pour les policiers figurent au menu des discussions.

En 2012, 20,9 millions d'humains ont été victimes de trafic et de travail forcé. Seuls 7705 cas ont été poursuivis légalement.


0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias