CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

affiche Raymond Depardon 2003

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Revue de presse > 16 mai 2013

Esclavage domestique: un an ferme pour l’épouse d'un ancien proche de Kadhafi

Selon le délibéré du tribunal d'appel de Lyon, Kafa Kachour, épouse de Bashir Saleh Bashir n°2 du régime de Kadhafi, à été condamné à 2 ans de prison dont un an ferme et à payer une amende de 150 000 euros pour avoir employé, dans des conditions indignes, quatre Tanzaniens dans sa luxueuse villa de Prévessin-Moëns dans l'Ain. En première instance, devant le tribunal de Bourg-en-Bresse, la Franco-Libyenne avait écopé de deux ans de prison avec sursis.

Le délibéré dans l'affaire d'esclavage domestique au coeur de laquelle se trouve l'épouse de l’ex-directeur de cabinet de Khadafi, mais surtout le grand argentier du dictateur libyen, a été rendu ce jeudi par le tribunal d'appel de Lyon. Le procès s'était tenu le 28 mars en l'asbence de Kafa Kachour.

Celle qui est poursuivie pour avoir employé, dans des conditions indignes, quatre Tanzaniens dans sa luxueuse villa de Prévessin-Moëns (dans le pays de Gex), ne s'est jamais présentée à la barre. L'absence de la prévenue avait d'ailleurs justifié le renvoi de l'audience d'appel à l'automne dernier.

Lire la suite sur le site du Progrès

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias