CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

Affiche Europe unie contre l'esclavage

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Revue de presse > Le Vif L 'Express 10 septembre 2012

La Fondation Samilia dénonce la traite des footballeurs africains en Belgiq

(Belga) Ils sont plusieurs centaines de footballeurs africains, âgés de 16 à 23 ans, auxquels des agents mal intentionnés ont promis la gloire en Europe, et notamment en Belgique, en échange de sommes plantureuses. Livrés à eux-mêmes une fois sur place, ces "damnés du foot" ont trouvé une main tendue auprès de la Fondation Samilia, qui lutte contre la traite des êtres humains. "Nous interpellerons le ministre des Sports, André Antoine, dans les prochains jours afin qu'une enquête soit faite sur les conditions de vie de ces jeunes en Belgique", a indiqué Samilia .

L'année dernière, on parlait de 300 à 400 victimes dans notre pays. "Des agents recrutent en Afrique de l'Ouest en faisant croire aux jeunes qu'ils sont talentueux et qu'une place dans un club prestigieux d'Europe leur est garantie", explique Aloys Nong, ambassadeur de la Fondation Samilia et attaquant au RAEC Mons. "Aveuglés par leur rêve, les jeunes ruinent leur famille - le voyage coûte 5.000 euros - mais ne disposent que d'un visa touristique qui ne leur laisse bien souvent qu'une semaine pour trouver un club et assurer leur avenir." "Ce sont des proies faciles. Leur rêve est tellement fort que certains se font même berner plusieurs fois", déplore Roger Job, photographe du reportage "Les Damnés du foot", publié l'année dernière par Paris Match.

Lire la suite sur Le Vif-L'Express

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias