CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

Affiche familles d'accueil

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > A l'affiche > OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

Plus de 40 millions de personnes ont été victimes d'esclavage moderne dans le monde en 2016, affirme l'Organisation Internationale du Travail à l'Assemblée Générale de l'ONU le 19 septembre 2017. Cette violation inacceptable des droits de la personne humaine qu’on croyait disparue est bien présente sur tous les continents. 40 millions, c’est énorme. Cela correspond par exemple à l’addition des populations de la Belgique, la Grèce, la Hongrie et la Suède ! L’OIT ajoute que 89 millions d’êtres humains ont été en situation d’esclavage ou de mariage forcé, pendant des périodes allant de quelques jours à plusieurs années entre 2012 et 2016.

L’étude réalisée par l’OIT, IOM (office International pour les migrations de l’ONU) et l’ONG Walk Free donne des éléments sur les différentes formes d’esclavage contemporain. En 2016, sur les 40 millions, 25 millions ont été victimes de travail forcé et 15 millions de mariage forcé. 71% des victimes étaient des femmes ou des filles. On sait qu’elles constituent les populations les plus vulnérables de tous les pays. Dans sa précédente étude, parue en 2012, l’OIT ne recensait pas les victimes de mariage forcé et affichait 21 millions de victimes de travail forcé, contre 25 millions en 2016, soit un augmentation de près de 25% en quatre ans. Ce travail forcé rapporte plus de 150 milliards de dollars par an !

Globalement, hommes et femmes réunis, 16 millions d’êtres humains sont touchées par le travail forcé dans des activités qui relèvent du secteur privé : servitude domestique (24%), construction (18%), production (15%), pêcheries (11%), agriculture (11%) les mines… Les pratiques sexuelles forcées, ( prostitution, industrie pornographique..) assujettissent cinq millions de victimes, ce sont à 99% des femmes dont un million de mineures. Par ailleurs, les Etats eux mêmes imposent un travail forcé à cinq millions d’êtres humains, notamment dans l’agriculture et les grands travaux de développement économique.

Le travail et le mariage forcés sont présents sur tous les continents. L’Afrique est celui où l’on compte le plus grand nombre d’être humains piégés dans l’esclavage moderne (7,6/1000), devant l’Asie et la zone Pacifique (6,1/1000), puis l’Europe et l’Asie Centrale (3,9/1000). L’OIT  signale que ces chiffres doivent être considérés avec prudence en raison du manque de données concernant certaines zones comme les Etats arabes et les Amériques. Si l’on ne prend en compte que le travail forcé, on retrouve les pourcentages les plus élevés en Asie et dans la zone Pacifique (4/1000) devant l’Europe et l’Asie Centrale (3,9%), l’Afrique (2,8/1000) les Etats arabes (2,2/1000) et les Amériques (1,3/1000).

Pour l’intégralité de l’étude, cliquez ici

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias