CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

Affiche Agence 6eme millenaire.

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Revue de presse > 30 avril 2016

MAURITANIE: MALGRE LA LOI, LES ESCLAVAGISTES SONT RAREMENT CONDAMNES. 

En Mauritanie, un ensemble d'organisations de la société civile réunies sous la bannière du Manifeste pour les droits politiques économiques et sociaux des Haratines, les descendants d'esclaves, a défilé vendredi 29 avril dans la capitale Nouakchott. Leur objectif : sensibiliser sur le sort de cette communauté qui compose 40% de la population et dont les membres ont la peau noire. Les Haratines sont encore largement stigmatisés, voire réduits en esclavage dans des proportions difficiles à déterminer. Depuis 2007, l'esclavage est criminalisé dans le pays et depuis 2015, il est inscrit comme « crime contre l'humanité » dans la Constitution.

Boubacar Messaoud de l'association SOS Esclaves le concède volontiers : l'Etat a ces dernières années fait des efforts considérables pour consacrer dans la loi le caractère inique de la pratique ancestrale de l'esclavage dans toute la région. Mais un obstacle de taille demeure selon ce militant de la première heure. « Il faudrait que sur le plan de la pratique la justice intervienne correctement....

 ( lire la suite sur le site de RFI)

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias